•  Accueil » Outils santé » Actualité santé » Budget Québec 2023-2024 - Le soutien à domicile, on en parle encore, mais toujours pas de virage

Budget Québec 2023-2024 - Le soutien à domicile, on en parle encore, mais toujours pas de virage

Les mesures annoncées dans le budget ne sont pas à la hauteur de l'ambition affirmée par le gouvernement afin de réaliser un virage majeur vers le soutien à domicile.

Budget Québec 2023-2024 - Le soutien à domicile, on en parle encore, mais toujours pas de virage
QUÉBEC, le 22 mars 2023 /CNW/ - Les entreprises d'économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) notent cependant l'ajout de ressources financières et souhaitent être impliquées, mais craignent que leurs 100 000 usagers n'en voient pas la couleur, encore une fois.

Loin du compte pour un vrai virage

Il est important de nuancer le discours du ministre des Finances qui évoque « près de 6,5 milliards de dollars » pour le soutien à domicile annoncés depuis 2018.

« En 2022, la Vérificatrice générale a démontré qu'il faudrait ajouter près de 2 milliards immédiatement pour répondre aux besoins réels des aînés à domicile. Avec moins d'un milliard d'ici 2028, le gouvernement fait un premier pas, mais ce n'est pas suffisant », déclare J. Benoit Caron, directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD. D'autant plus que le Programme d'exonération financière pour les services d'aide domestique (PEFSAD) dans le budget ne profite que d'une modeste indexation. Il ajoute, les usagers du PEFSAD n'ont obtenu aucune majoration significative de leurs aides financières depuis 2019. Donc rien depuis 4 ans. Quatre ans à attendre en traversant une pandémie et une inflation qui les précarise encore plus qu'ils ne l'étaient. Et dans le budget 2023-2024, rien de concret pour ces 100 000 personnes en perte d'autonomie. Quatre ans dans la vie d'une personne en perte d'autonomie c'est significatif.

Difficile de contenir notre incompréhension

De toute évidence, les actions ne sont pas conséquentes aux affirmations faites par l'actuel gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ). « Si madame Bernier ou monsieur Fortin n'avaient pas les moyens d'avoir des services en 2019, comment font-ils aujourd'hui ? », ajoute le directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD.

Des mesures concrètes attendues

Le Réseau de coopération des EÉSAD tend la main au gouvernement. Puisqu'il évoque faire les investissements nécessaires, il faut maintenant accélérer les discussions pour concrétiser la volonté des aînés. C'est clair : ils souhaitent demeurer chez eux pour la vie et obtenir des solutions plus efficaces. À l'heure actuelle, cette volonté est inaccessible pour de nombreuses personnes.

« Les services existent, les entreprises existent, mais les aînés n'ont pas les moyens de payer. Les EÉSAD proposent des solutions simples qui peuvent constituer une véritable révolution dès demain par rapport à la situation actuelle, et qui sont applicables, sans attendre, à plus de 100 000 Québécois et Québécoises âgés et en perte d'autonomie », selon J. Benoit Caron.

Les EÉSAD maintiennent leurs quatre demandes concrètes et constatent que les nouveaux budgets annoncés ne permettent pas de les réaliser, à savoir :

[1] Bonifier le programme d'exonération financière pour les services d'aide à domicile (PEFSAD) de 5,10 $ par heure pour améliorer l'accès aux services des aînés à faibles revenus ;

[2] Permettre aux aînés à faibles revenus d'obtenir des services d'assistance personnelle à prix abordable par l'intermédiaire du PEFSAD ;

[3] Améliorer l'accès au crédit d'impôt pour le maintien à domicile des aînés qui ne vivent pas en RPA ;

[4] Faire face à la pénurie de main-d'œuvre de manière concertée et améliorer les conditions de travail des aides à domicile.

Notre espoir repose maintenant que sur les travaux de révision du PEFSAD qui doivent se réaliser en 2023 et sur les travaux de concertation en cours entre le ministère et le Réseau de coopération des EÉSAD.

Pour la communauté, par la communauté

Les entreprises d'économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) sont des initiatives citoyennes et communautaires, accréditées par le MSSS, prenant en charge collectivement des besoins non comblés. Les EÉSAD sont présentes dans les 17 régions administratives du Québec. Elles offrent plus de 7 millions d'heures de services à plus de 100 000 personnes.

Les EÉSAD emploient plus de 9 400 personnes, dont près de 9 000 aides à domicile possédant les compétences et l'expertise requises afin d'assurer un soutien et des services à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin.

Le mémoire présentant l'intégralité des recommandations des EÉSAD est disponible sur demande. Si vous désirez en savoir plus, nous vous invitons à visiter notre site internet : https://chezmoipourlavie.com.

Publication Index Santé : 2023-03-23

Nombre de visites depuis la publication : 18487

À lire sur Index Santé :
Services Index Santé :
Actualité santé :
Inscription
Emplois en santé
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Taux d'occupation Consultez le taux d'occupation dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente
YouTube Suivez Index Santé sur YouTube pour des vidéos et des listes de lecture sur la santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur YouTube

Professionnels en santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels en santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.