•  Accueil » Chroniques santé » Famille, grossesse et nouveau-né » Comment survivre au « Terrible Two »

Comment survivre au « Terrible Two »

Être parent comporte plusieurs défis, mais la crise des deux ans, aussi communément appelée le « Terrible Two », peut être particulièrement difficile pour certains parents. Cette phase de développement comporte son lot d'apprentissages pour l'enfant et de défis pour les parents.

Comment survivre au « Terrible Two »

Le « Terrible Two » a la réputation d'être une étape difficile autant pour les parents que pour les enfants. Bien que cette phase soit tout à fait normale, elle n'en est pas moins exigeante. Heureusement, il existe certaines stratégies afin de faciliter l'expérience de la crise des deux ans.

Qu'est-ce que le Terrible Two?

La crise des deux ans est une période où l'enfant s'oppose régulièrement à ses parents. Cette phase se caractérise par plusieurs crises de colère où l'enfant crie et pleure, et ce, de façon souvent intense. Cette période de développement fait normalement son apparition vers 18 mois. Elle peut être intermittente ou constante et dure parfois jusqu'à ce que l'enfant atteigne l'âge de 4 ans.

La crise des deux ans peut être particulièrement difficile pour les parents, car les crises sont souvent imprévisibles et causées par toutes sortes de raisons. Le simple fait de donner une assiette de la mauvaise couleur à son enfant peut entraîner une crise de plusieurs minutes. Il faut se rassurer, cette phase a bel et bien une fin!

Pourquoi le « Terrible Two » se produit-il?

Vers l'âge de deux ans, l'enfant développe son sens de l'autonomie, ce qui veut dire qu'il désire faire de plus en plus de choses par lui-même. De plus, l'enfant vit plusieurs émotions pendant cette période, sans être capable de bien les identifier, les exprimer ou les expliquer. Comme l'enfant est envahi par les émotions rapidement et qu'il a de la difficulté à les contrôler, il fait une crise. À cet âge, l'enfant ne comprend pas non plus pourquoi il doit attendre et a de la difficulté à comprendre les raisons pour lesquelles le parent lui dit non. La réaction de colère se manifeste alors par des cris et des pleurs.

Comment réagir face à une crise?

Bien que ce soit plus facile à dire qu'à faire, il est important de rester calme lorsque son enfant fait une crise. En effet, les enfants apprennent par l'exemple et il est difficile de leur montrer comment contrôler leurs émotions lorsqu'on perd le contrôle soi-même. Il faut donc éviter de crier et de se fâcher, car garder son sang-froid montre à l'enfant comment faire de même. Il faut aussi écouter et valider les émotions de l'enfant. S'il ressent de la colère, il faut dire que l'on comprend et lui expliquer que celle-ci est une émotion humaine normale qui s'atténuera bientôt et qu'il se sentira bien à nouveau dans quelques minutes.

Lorsqu'on doit refuser quelque chose à son enfant, offrir deux alternatives acceptables peut éviter une confrontation. Si par exemple l'enfant veut dessiner sur le mur, on peut lui offrir le choix de dessiner sur une feuille blanche ou bien dans un cahier à colorier. Donner des choix permet de donner un certain contrôle à l'enfant et de satisfaire son besoin d'autonomie.

L'humour est une autre stratégie efficace afin de distraire l'enfant. On peut faire des blagues et essayer de le faire rire lorsqu'on sent qu'une crise s'en vient. Attention, bien que l'humour soit approprié avant la crise, il n'est pas adéquat de rire des sentiments de l'enfant une fois la crise amorcée. Ceci pourrait même aggraver les pleurs s'il se sent incompris.

Comme l'enfant a de la difficulté à identifier ses émotions, il faut lui apprendre les mots dont il a besoin pour s'exprimer. Par exemple, s'il est triste, on peut dire : « je comprends que tu sois triste, car il faut partir de la garderie. » De cette façon, l'enfant apprend à mettre des mots sur ses émotions. Avec le temps, il saura mieux communiquer et utilisera ses mots au lieu de faire des crises lorsqu'il ressent une émotion.

Malgré les meilleurs efforts, une crise est parfois inévitable. Lorsque ceci se produit, la priorité est de rester calme et de s'assurer que l'enfant est en sécurité. S'il fait une crise au sol, il faut éloigner tous les objets sur lesquels il pourrait se blesser. Certains enfants réagissent violemment et essaient de se faire mal comme en se cognant la tête sur le mur. Il faut donc le contenir physiquement, se montrer rassurant et attendre que la crise passe.

Une fois la crise terminée, il faut réconforter l'enfant et le consoler si nécessaire. Il ne sert à rien de le sermonner suite à une crise, car il n'a pas atteint l'étape dans son développement où il peut contrôler ses émotions. Lui reprocher quelque chose qu'il ne peut pas s'empêcher de faire est donc contre-productif.

Finalement, il faut être indulgent envers soi-même. Le « Terrible Two » est une période stressante et parfois décourageante. Gérer les crises constantes de son enfant peut causer de la fatigue, du désespoir, de la colère et de la tristesse. Toutes ces émotions sont appropriées et il ne faut pas hésiter à en discuter avec son partenaire ou ses proches. Il faut se rappeler que cette phase de développement est normale et ne durera pas toujours.

Le psychoéducateur peut vous aider

Connaissez-vous bien le rôle du psychoéducateur? Le psychoéducateur intervient dans tous les milieux de vie dans lesquels des personnes éprouvent des difficultés d'adaptation ou des troubles de comportement. Il accompagne des personnes de tout âge : enfants, adolescents, adultes et aînés. Pour les parents, le psychoéducateur est un allié important offrant de l'aide personnalisé concernant différentes problématiques familiales : sommeil de l'enfant, crise d'adolescence, préparation à l'accouchement, phase du « Terrible Two », etc.

Vous aimeriez entrer en contact avec un psychoéducateur ou une psychoéducatrice? Le répertoire Index Santé peut vous aider. Vous pouvez consulter la section « Psychoéducateurs » pour trouver un psychoéducateur près de chez vous. En plus d'effectuer une recherche de psychoéducateurs par ville ou région, Index Santé met à votre disposition une carte interactive vous permettant de trouver rapidement un psychoéducateur au Québec.

Sources et autres références
À lire sur Index Santé

Publication Index Santé : 2022-06-19

Index Santé propose :
Actualité santé :
Emplois en santé
Inscription
Suivez-nous sur Facebook
Chroniques santé :
Emplois en santé :
Suivez-nous Actualités, chroniques et services santé à découvrir au Québec sur la page Facebook Index Santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur Facebook
Emplois en santé Consultez les offres d'emploi du répertoire Index Santé. Des centaines d'offres à découvrir. Emplois santé
Taux d'occupation Consultez le taux d'occupation dans les urgences des différents hôpitaux du Québec. Temps d'attente
YouTube Suivez Index Santé sur YouTube pour des vidéos et des listes de lecture sur la santé.Ouvrir dans une nouvelle fenêtre Suivez Index Santé sur YouTube

Professionnels de la santé

Le répertoire Index Santé est un incontournable pour trouver rapidement des services en santé au Québec. Il offre aux professionnels de la santé une visibilité essentielle au développement de leur présence numérique. Vous œuvrez dans le domaine de la santé au Québec? Cliquez ici pour créer dès maintenant votre profil Index Santé.